31 octobre 2006

Imperceptibles

En une nuit de froid les feuilles des arbres sont tombées pour couvrir de parure la terre.Les ramures nues peuplent un ciel incolore de leurs gesticulations figées.Les passereaux de passage ne se soucient guère des débris de nids à l'abandon.Au loin les prés blancs de gel s'offrent à un soleil brumeux le long de la silhouette des bois.Le grand voilier de l'été dont les brises déployaient les drapeaux a donc tout à coup fait naufrage avec ses passagers.Le matin s'est levé sur un cimetière. Mais... [Lire la suite]
Posté par christina à 11:54 - Commentaires [25] - Permalien [#]

30 octobre 2006

La coque rongée

L Mon navire rongé à l'étrave tordue, Battu de tant de sel et lavé par tant d'eau, Tu creusais tes sillons parmi les vagues nues Et me connus vêtu pour les chemins nouveaux. Mais la mer est perdue et ses longurs ascèses; Tu rouilles dans le port aux odeurs de malaise Quand il est tant de flots et tant de vent encore Où tremper ton vieux corps et les feux de tes bords. Lorsque du nord-ouest viennent escaliers verts Où trottent les chevaux aux neigeuses crinières, Pourras-tu vivre encore du... [Lire la suite]
Posté par christina à 15:54 - Commentaires [23] - Permalien [#]
21 octobre 2006

nouvel horizon

Pas très présente cette semaine. Attente de Belgacom pour nouvelle ligne! A bientôt.
Posté par christina à 09:04 - Commentaires [49] - Permalien [#]
18 octobre 2006

Solitude...

Posté par christina à 22:21 - Commentaires [29] - Permalien [#]
17 octobre 2006

Les vaches à lisbonne

Posté par christina à 21:38 - Commentaires [28] - Permalien [#]
13 octobre 2006

Déménagement...

Pour cause de déménagement, je serai moins présente chez vous, mais dès que possible je vous retrouve. Merci à toutes et tous pour votre gentillesse. Je ne vous dis pas au revoir, mais à bientôt!
Posté par christina à 15:30 - Commentaires [46] - Permalien [#]

11 octobre 2006

Mer

Praia das Maças Merci à Fotociclista pour m'avoir aussi gentiment donné l'autorisation de publier ces photos... Mer Mon coeur pèse des tonnes et mon corps s'abandonne si léger à la mer la mer pleure ses vagues qui ont un goût de larmes et s'en vont,éphémères, se perdre dans la terre se fondre à la terre mer magique,originelle dans son rythme essentiel le ventre de la mer vous garde pour vous jeter dans un monde désseché qui n'est fait que de terre où,je n'ai jamais ... [Lire la suite]
Posté par christina à 22:09 - Commentaires [30] - Permalien [#]
10 octobre 2006

Bruges,fin de promenade

"Les quais de Bruges,combien,dans ma pensive jeunesse,je les ai suivis,confessés,aimés,avec des coins que j'étais seul à connaître,à consoler,avec des maisons dont les vitres mortes me regardaient! Et ,dans la prison des quais de pierre,l'eau stagnante des canaux où ne passent plus de navires,ni de barques,où rien ne se reflète que l'immobilité des pignons dont les arches décalées ont l'air d'escaliers de crêpe qui conduisent jusqu'au fond. Et sur les eaux  inanimées,des balcons en... [Lire la suite]
Posté par christina à 13:59 - Commentaires [32] - Permalien [#]
09 octobre 2006

Ave Maria...

La douleur Chrétienne est immense Elle,comme le coeur humain Elle souffre,puis elle pense Et calme poursuit son chemin. Elle est debout sur le calvaire Pleine de larmes et sans cris, C'est également une mère Mais quelle mère,de quel fils? Paul Verlaine
Posté par christina à 16:13 - Commentaires [17] - Permalien [#]
07 octobre 2006

A regarder la mer...

Et je reste des heures à regarder la mer Le coeur abasourdit,les pensées de travers Et je ne comprends rien à ce triste univers Tout est couleur de pluie,tout est couleur d'hiver Je suis ce fier bateau qu'on vit un jour partir Et qui n'en finit plus de ne plus revenir La mer a ses amants qui s'enivrent de vent La mer a ses amants qui se grisent à ses fêtes. Qui ne me comprend pas,ne comprend pas la mer Je n'aurai donc été en ce grand univers Qu'un de  ces marins là qui vont solitaires... [Lire la suite]
Posté par christina à 21:15 - Commentaires [31] - Permalien [#]