28 avril 2005

Avec la mer Com o mar

J'apporte la mer entière dans ma tête de cette façon qu'on les jeunes femmes d'allaiter leurs enfants; ce qui ne me laisse pas dormir, ce n'est pas le bouillonnement de ses vagues, ce sont ces voix qui,sanglantes,se lèvent de la rue pour tomber à nouveau, et en se traînant viennent mourir à ma porte. Eugénio De Andrade Trago o mar todo na cabeça daquele modo que as mulheres novas dao de mamar aos filhos; o que me nao deixa dormir nao é o marulho das suas vagas, sao essas vozes ... [Lire la suite]
Posté par christina à 15:50 - Commentaires [8] - Permalien [#]

27 avril 2005

RETOUR

Ah,n'importe par ou,n'importe comment,partir! Larguer au hasard par les vagues,par le danger,par la mer Aller vers le loin,vers le large,vers la distance abstraite, Indéfiniment,par les nuits mystérieuses et profondes, Emporté,comme la poussière,par les vents,par les grands vents! Aller, aller, aller,enfin m'en aller! Fernado Pessoa Ah,sejo como fôr,seja por onde fôr,partir! Largar por ai fora,pelas ondas, pelo perigo,pelo mar, Ir para longe,ir para fora,para a distância abstracta, ... [Lire la suite]
Posté par christina à 12:29 - Commentaires [12] - Permalien [#]
18 avril 2005

VALISE BOUCLEE

Photo Luis Pontes Emportez moi dans une caravelle Dans une vieille et douce caravelle Dans l'étrave ou si l'on veut dans l'écume Et perdez moi au loin..au loin Henri michaux
Posté par christina à 21:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 avril 2005

Départ

Mardi tôt le matin je prends mon envol pour Lisbonne! Je vous emporte toutes et tous dans mes pensées. Très bonne semaine!
Posté par christina à 16:33 - Commentaires [9] - Permalien [#]
15 avril 2005

Encore un ciel de Belgique

La nostalgie ne rappelle ni ne fixe le passé s'il a jamais été et elle n'a pas d'histoire à raconter Rien ne se distingue en elle voix ancienne ou visage perdu et soupirant dans le feuillage Mais la douceur s'éveille quand nous l'attendons le moins elle nous prend à la gorge scellant cet exil et la musique d'un sanglot suspendu au rebord d'un sommet Elle est jubilation tristesse fugitive vision d'une profondeur que le temps ne prolonge pas et qu'une seule lueur ravit Là-bas se tenait la lumière de... [Lire la suite]
Posté par christina à 20:19 - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 avril 2005

Soleils couchants

une aube affaiblie Verse par les champs La mélancolie Des soleils couchants. La mélancolie Berce de doux chants Mon coeur qui s'oublie Aux soleils couchants. Et d'étranges rêves, Comme des soleils Couchants sur les grèves, Fantômes vermeils Défilent sans trêves, Défilent,pareils A de grands soleils Couchants sur les grèves. Paul Verlaine
Posté par christina à 21:33 - Commentaires [7] - Permalien [#]

13 avril 2005

Europe

Nouveaux Sièges pour nos Députés Européen!
Posté par christina à 20:47 - Commentaires [9] - Permalien [#]
12 avril 2005

Cathédrale Sainte Gudule à Bruxelles

Cette cathédrale en pierre Traînez-la à travers bois Jusqu'où vient fleurir la mer Mais ne vous réveillez pas Jacques Brel
Posté par christina à 22:46 - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 avril 2005

Grand place de Bruxelles(détail)

Les grands hommes font leur propre piédestal; L'avenir se charge de la statue. Victor hugo
Posté par christina à 21:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 avril 2005

Océan...o meu amor...

O mer,me voici comme Ton éternel frisson même, Et to âme; J'aspire ton murmure,je t'adore et te sens; Ton soffle est dans mon souffle et tes flots dans mon sang. Charles van lerberghe
Posté par christina à 20:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]